Logo Facebook Logo Instagram

DOMAINE PIERRE COLON

Notre domaine est installé au centre du pittoresque village d’Ammerschwhir, au cœur du vignoble Alsacien sur la fameuse route des vins. Réputé de longue date pour ses grands vins, grâce notamment au micro climat dont il bénéficie, le village est le berceau des coteaux du Kaefferkopf.

Avec ses 450ha de vignes et ses 40 vignerons manipulants, la cité est aujourd’hui l’une des grandes communes viticoles du Haut-Rhin.

Nous sommes une entreprise viticole familiale de taille humaine, exploitons 14ha de vignes dans un rayon de 2km autour du village. Nous proposons exclusivement des vins issus de notre propre récolte.

Nous produisons toute la gamme des vins et crémants d’Alsace et avons également le grand privilège d’exploiter des parcelles sur 3 des 51 Grands Crus Alsaciens : le Kaefferkopf, le Schlossberg et le Wineck-Schlossberg, Cela nous permet de proposer à notre clientèle un bel échantillonnage de la diversité des produits qui font la richesse de l’Alsace.

Notre savoir faire

Nos parcelles sont enherbées et nous pratiquons un mode de culture raisonnée avec une utilisation limitée de produits phytosanitaires.

À la recherche de la perfection et conscients des réalités économiques, nous nous adaptons pour chaque vinification à l’aide de matériel et techniques modernes.

Le raisin est récolté selon les cas de figure à la main ou à la machine. La vendange se fait en fonction de la maturité et de l’état sanitaire de chaque parcelle. Le pressage des raisins est réalisé de manière douce avec des pressoirs pneumatiques à membrane afin d’extraire les meilleurs arômes.

La vinification est faite par nos soins, dans une cave moderne exclusivement en cuve inox avec un suivi rigoureux du processus et avec l’aide et le conseil d’œnologues qualifiés.

L’HISTOIRE DE LA FAMILLE

  • 1945

    Ce sont les circonstances dramatiques de la dernière guerre mondiale qui ont réuni le Bourbonnais Jean-Marie Colon et l’Alsacienne Julia Mittelberger fille d’une ancienne famille de vignerons d’Ammerschwihr.

    Jean-Marie, paysan et marchand de bêtes de son état, a rejoint son épouse en Alsace afin de développer l’exploitation viticole. De leur union, sont nés deux fils Pierre et Michel.

  • 1963

    Suite au décès de son père, le jeune Pierre a eu dès l’âge de 16 ans la dure responsabilité de l’exploitation viticole. Dans les premières années, il a été soutenu par son grand père Alfred Mittelberger déjà très âgé.

     

  • 1968

    En 1968, Pierre épousa Marguerite Dornberger également issue d’une famille de viticulteurs à Ammerschwihr.

    Tous deux ont su, à force d’efforts et de sacrifices, développer la vente de vins d’Alsace en bouteille et dans le même temps créer une exploitation viticole exemplaire et dynamique.

    Trois fils sont nés Eric, Laurent et Christian.

  • 2008

    Durant une quinzaine d’années, Christian a travaillé en collaboration avec son père sur l’exploitation viticole.

    Après le décès tragique de Pierre, Eric, le fils ainé, quitta son emploi d’ingénieur dans le domaine de la métrologie optique, pour rejoindre Christian sur l’exploitation familiale.

    Aujourd’hui, les deux frères exploitent ensemble le domaine familial et continuent de proposer à leur clientèle des vins de qualité.

HISTORIQUE D'AMMERSCHWIHR

Occupé dès l’époque romaine Ammerschwihr est cité la première fois en 869 sous le nom « d’Almarici Villare » ou « Village d’Almarich ».
En 1367, Ammerschwihr est élevé au rang de ville par la réunion avec les villages voisins de Meywhir et de Katzenbach. La ville est fortifiée au cours du XIVe siècle.

La nouvelle ville est alors sous la juridiction de trois seigneuries : celle de Kaysersberg qui dépendait de l’Empire et celle des seigneurs de Ribeaupierre et Holandsberg qui relevaient tous deux de la maison d’Autriche. Chaque seigneur avait la garde de l’une des trois portes de la ville et percevait une contribution en argent et en vin.

Le bourg connait son âge d’or architectural au XVIe siècle. Au XVIIe siècle la guerre de 30ans amène son cortège de misère et la ville se place sous la protection du roi de France.

En décembre 1944 la ville est détruite à 85% lors des terribles combats de la poche de Colmar. Sa magnifique richesse architecturale, dont témoigne nombre de photos anciennes, est irrémédiablement perdu..

Le 31 décembre de la même année, la population qui s’était réfugiée dans les caves est évacuée.

La cité renaît de ces cendres dans les années cinquante, grâce à la compétence de l’architecte Gustave Stoskopf.

Aujourd’hui, Ammerschwihr est un village pittoresque au cœur du vignoble et est l’une des plus grandes cité viticole du Haut-Rhin.